Verilor, l’entreprise qui lutte contre les arrêts de travail abusifs

On ne peut pas le nier, plusieurs salariés peu scrupuleux ne cessent de multiplier leurs taux d’absentéisme en prenant l’état de leurs santés pour causes.

Face à ces causes médicales répétées, abusives ou non justifiées, les chefs d’entreprises ne savent pas comment réagir.

Pourtant, il faut admettre que ce phénomène nuit considérablement la rentabilité et le bon fonctionnement de l’entreprise. Il affecte également la pérennité financière. Mais alors, que faire ?

À quoi consiste la contre-visite médicale ?

À l’heure actuelle, nombreuse employés s’absentent fréquemment ou pendant trop longtemps pour des raisons médicales. Le problème c’est que parfois, la maladie n’est qu’une prétexte, mais en réalité le salarié s’occupe d’autres choses ou reste chez lui par pure envie tout simplement.

Ainsi, pour mieux régulariser ce phénomène et pour réduire le taux d’absentéisme dans les lieux de travail, la France a instauré un article qui régit les contre-visites médicales dans le code de travail.

Cet article a pour principal objectif de donner accès au chef d’entreprise de faire passer son salarié une contre-visite réalisée par un médecin mandaté par l’entreprise.

Ce dernier se charge alors de vérifier l’état de santé de l’employé en question pour savoir si celui-ci est vraiment malade, et qu’il est dans l’incapacité d’exercer son rôle.

Cette contre-visite concerne tout type de maladies pouvant engendrer un arrêt dans l’exercice des fonctions.

Cela implique également les salariés étant victimes d’un éventuel accident survenu sur les lieux du travail. Après avoir réalisé la contre-visite, le médecin déterminera le temps de l’arrêt de maladie.

Pour quels objectifs se lancer dans la contre-visite médicale ?

La contre-visite effectuée suite à la demande de l’employeur a lieu pour des raisons diverses.

Dans un premier temps, elle permet de savoir si l’arrêt de maladie du salarié doit réellement avoir lieu, c’est-à-dire, si son état de santé ne lui permet vraiment pas d’assumer ses tâches ou si cela n’est qu’un prétexte.

Mais il s’agit également d’une occasion permettant au chef d’entreprise de vérifier si la période attribuée à l’employé pour l’arrêt de maladie est justifiée et légitime. Aussi, ce principe est un moyen qui soumet l’employeur à certaines règles qui encadrent les congés maladie.

Cela permet également de rappeler le malade que même en arrêt de maladie, il est toujours sous la surveillance de l’entreprise. Ainsi, il doit suivre et respecter les heures pour les sorties.

Justement, les personnes qui sont en congés pour la raison de leurs santés ne doivent pas se comporter comme elles le souhaitent.

Les principaux avantages de la contre-visite pour l’employeur

L’absentéisme des salariés a un cout, car les arrêts de maladie sont payés par l’entreprise, que ce soit pour un ou pour quelques jours.

Mais ce n’est pas tout ! En effet, puisqu’un salarié quitte son poste, l’entreprise doit combler ce vide d’une manière ou d’une autre. Il se peut même qu’elle engage un remplaçant pour réaliser cette tâche. Ainsi, si le salarié s’absente sans une raison justifiée, la perte est de taille.

De ce fait, le principal avantage qu’une entreprise peut tirer de la contre-visite est d’avoir un effet de dissuasion immédiat. En effet, le fait qu’il doit passer par une contre-visite permet au salarié d’y penser deux fois avant d’avoir recours à un arrêt de travail abusif.

Mais ce n’est pas tout ! Pour éviter les ambiances étouffantes dans les lieux de travail, la mise en place d’une contre-visite permet d’avoir un sentiment d’équité entre les employés.

En effet, si un employé s’absente trop fréquemment sans raison valable et que son collègue doit assumer les tâches de celui-ci, des problèmes surviendront tôt ou tard.
De plus, grâce à une contre-visite médicale, la confiance entre employés/patrons et les employés entre eux est boostée. Cela permet en effet d’améliorer les conditions de travaux au bureau et d’apaiser les diverses tensions causées par le taux d’absentéismes de certains.

Quoi qu’il en soit, ce système affecte immédiatement la rentabilité et la production de l’entreprise du fait que le nombre des employés qui s’absentent est diminué.

Mandater un professionnel pour assurer la contre-visite médicale des salariés

Pour se protéger, les entreprises voient l’intérêt d’instaurer un système de contrôle qui évite les abus.

Effectivement, malgré le fait que la maladie est légitime et tout à fait humaine, ce n’est pas scrupuleux d’utiliser les certificats médicaux et les arrêts de maladie à tort.

Cela peut devenir un véritable fardeau pour l’entreprise.
Aussi, malgré la présence des organisations sanitaires inter-entreprises, il s’avère plus intéressant de mandater un médecin professionnel issu d’une agence dédiée pour s’assurer de la contre-visite médicale.

C’est un moyen permettant à l’entreprise d’être certaine que l’arrêt est tout à fait valable. Cela lui permet également de réduire ou supprimer les pensions qu’elle doit verser à la personne malade selon le cas de celle-ci.

Pour cela, il est possible de faire appel à Verilor, un expert en contre-visite médicale que les entreprises peuvent mandater.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *